LA GOUVERNANCE DU TANGO

Publié le par Philippe DAVID

LA GOUVERNANCE DU TANGO

La nouvelle est tombée officiellement hier de la bouche d'Eric Besson: Il n y aura pas de tests ADN pour les candidats au regroupement familial en raison "d'un problème de délais et de logistique" sic.

La nouvelle a provoqué un tollé à droite et a suscité l'approbation immédiate de la gauche, Sauce Racisme et la LICRA en tête. On attend avec impatience la réaction de Fadela Amara qui, lors du vote de la loi en octobre 2007, avait qualifié les tests ADN de "dégueulasses", ce qui ne l'a pas empêchée de rester au gouvernement la soupe n'étant, elle, certainement pas dégueulasse...

Pourtant, il convient de rappeler pourquoi les tests ADN avaient été introduits dans la loi par le biais d'un amendement du député UMP Thierry Mariani. Tout simplement suite à la mise en garde des autorités consulaires Françaises des pays d'Afrique sub-saharienne qui , en l'absence de documents d'état-civil fiables dans ces pays, estimaient les fraudes au regroupement familial à plus de 50%!
 
Deux rapports parlementaires allant dans ce sens ont d'ailleurs été publiés. Le premier en 2006, dont le rapporteur était Patrick Delnatte, Député du Nord, pointait les fraudes au mariage en Afrique Sub-saharienne. Le second en 2007, dont le rapporteur était le Sénateur de la Haute-Loire Adrien Gouteyron, était lui consacré à la fraude documentaire en Afrique sub-saharienne francophone.

Ainsi, un gouvernement de "droite" vient une fois de plus de capituler devant les fraudeurs sous les applaudissements de la gauche!

Difficile de trouver une cohérence alors que ce même gouvernement vient aujourd'hui d'affirmer qu'il allait traquer les arrêts-maladie abusifs des fonctionnaires et qu'il nous promet depuis une quinzaine de jours de sanctionner les français ayant des comptes en Suisse ou dans d'autres paradis fiscaux. Y aurait-il des bons et des mauvais fraudeurs?
 
Rappelons simplement que la fraude au regroupement familial coûte inéluctablement une fortune aux contribuables et aux assurés sociaux. Ainsi, toute personne arrivant en France au titre du regroupement familial aura immédiatement droit au RMI, aux allocations familiales (sans que les CAF soient trop regardantes sur la polygamie), aux soins gratuits par la CMU sans oublier les aides au logement, aux parents isolés (idéal pour les polygames), l'école gratuite plus toutes les aides diverses et variées dont la généreuse République Française sait faire don ( à crédit sur le dos de ceux qui travaillent comme votre serviteur et des générations futures, malheureusement)!

Pour rester dans les incohérences, il est bon de rappeler que les tests ADN étaient là à titre préventif (même si la loi avait été vidée de son contenu par le Sénat, Sénat qui, une fois de plus à cette occasion, a démontré toute sa nocivité) dans le but d'anticiper, de prévoir, les fraudes potentielles.

Comment la gauche, pour qui il y a toujours trop de répression et jamais assez de prévention en matière de délinquance et de criminalité, peut-elle faire front uni contre une mesure préventive?

Comment la droite, qui nous vante à longueur de temps qu'il faut toujours plus de radars fixes et mobiles pour sanctionner ceux qui outrepassent la loi, même pour 1km/h, peut-elle dans ce cas précis refuser de prévenir la fraude?

Comme disait Lénine: "Les faits sont têtus!"

Enfin, pour ceux qui pensent, comme moi, que le Parlement Français est un Parlement "croupion", preuve est faite dans cette affaire que peu importe l'avis des Élus du Peuple si l'exécutif bloque. En clair, nous payons près de 1000 parlementaires (contre 535 aux USA pour 5 fois plus d'habitants) pour voter des lois qui ne seront jamais appliquées faute de décret d'application ou si la loi ne plait pas dans les plus hautes sphères de l'état. Drôle de démocratie...

Pourtant, 11 pays européens pratiquent déjà les tests ADN, dont le Royaume-Uni travailliste d'où je reviens, sans que quiconque là-bas les remette en cause, travaillistes ou conservateurs, preuve qu'il y a des pays pas si éloignés de nous où la classe politique est plus responsable que la nôtre.

Comme lors de la reculade face aux élus locaux sur la réforme de l'état en Janvier 2008, comme lors de la capitulation face aux taxis en février de la même année, comme lors des réformes en trompe l'oeil des régimes spéciaux, le gouvernement a appliqué cette fois encore la gouvernance du tango: un pas en avant, deux pas en arrière et on finit toujours par se coucher...

Un proverbe argentin dit: "El tango se baila a la horizontal pero se piensa a la vertical"- le tango se danse à l'horizontale mais se pense à la verticale. L'Assemblée Nationale a dans cette affaire eu des Députés votant à l'horizontale, le Sénat a commencé à se mettre à la verticale et Eric Besson a fait le reste...

C'est vraiment la gouvernance du tango...

Philippe DAVID




Publié dans vudedroite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pino 15/09/2009 20:32

Bravo Phillipe. Tu es notre Carlos Gardel de la politique !

patriarch 15/09/2009 14:00

Tous ces tollés me font rire, surtout venant de droite, car je ne pense pas que Besson ait pris cette décision sans l'accord de l'Elysée et je suis presque certain qu'il lui a été fortement conseillé de se mettre en avant !!!Comme la nouvelle loi qui empêche aujourd'hui de dissoudre les sectes, ce tollé est encore un nuage de fumée, pour cacher l'incompétence ou les accointances de ceux qui gouvernent !!

Bouleau 15/09/2009 13:18

Bien vu Philippe, merci pour ce billet qui démontre encore une fois que les politiques Français sont passés maîtres dans l'effet d'annonce et ne font que consolider et alimenter l'immobilité Française. Bien enlisé dans la m.... le coq!