CHASSE A COURRE

Publié le par Philippe DAVID

CHASSE A COURRE

Je ne pensais pas en réécrivant sur le blog avant hier un article sur la gauche "morale" , article repris par le site de l'APRé et par EMEDIAT, que l'actualité me pousserait aussi vite a reprendre la plume, pardon le clavier, pour en remettre une couche sur cette même gauche morale. Pour quelle raison? Pour dénoncer le passages sous les forches caudines de la bien pensance dont est victime Brice Hortefeux suite à la mise sur le net d'une vidéo volée dont les paroles sont par ailleurs quasi inaudibles pour partie d'entre elles!

Elle n'a en effet pas tardé à réagir la gauche "morale" dont voici le florilège des cris d'orfraie. Martine Aubry, la Susan Boyle du Parti Socialiste pour citer Laurent Gerra,s'est déclarée "choquée et consternée". Les Verts ont parlé de "racisme banal, bête et méchant" tandis que Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Olivier Besancenot, le Kim Jong Il de Montmartre, demandaient la démission du Ministre de l'intérieur. Comme avant hier j'ai gardé le meilleur pour la fin avec la réaction de l'association "SOS soutien ô sans papiers" ,dont je ne connaissais ni l'existence ni les qualités orthographiques, qui a osé demander, excusez du peu, la comparution de Brice Hortefeux devant la Cour de Justice de la République.

Il est extraordinaire de voir que des gens qui se réclament partisans de la liberté d'expression prônent à ce point la censure.

Il est choquant de voir qu'une association qui se consacre à la défense de personnes violant les lois de la France se comporte en Torquemada de la pensée autorisée en demandant le passage devant une juridiction d'exception d'un Ministre pour des propos tenus en privé. En clair, on assiste de la part de ces grands liberticides au rétablissement des poursuites pour délit d'opinion, opinion exprimée dans un cadre privé! On peut imaginer que les mêmes rêveraient de voir Brice Hortefeux dans un chariot vétu d'une robe de bure pour aller se faire guillotiner en place de Grêve qui est située à quelques mètres de la place Beauvau!

Quant au fait que Martine Aubry soit "choquée", je la rassure, tous les démocrates de France sont, eux aussi, choqués par les bourrages d'urnes dont elle et ses amis se sont rendus coupables lors des éléctions internes du PS tout comme par les bourrages d'urnes pratiqués par les amis de Ségolène Royal car, comme dirait le proverbe: "qui se ressemble s'assemble".

Enfin, on n'a pas assisté aux mêmes jérémiades éplorées lorsqu'une autre vidéo volée montrait Manuel Valls sur un marché à Evry déplorer qu'il n'y ait "pas plus de blancs, de white, de blancos".
On n'a pas assisté aux mêmes communiqués larmoyants lorsque François Mitterrand, alors Président de la République, avait déclaré concernant l'immigration, que "le seuil de tolérance était dépassé".
Bref, une fois de plus, l'indignation est à géomètrie variable.

Cette affaire servira peut-être de leçon à Brice Hortefeux qui, il y a peu, s'était joint à la meute pour virer le Préfet  Paul Girot de Langlade soupçonné lui aussi d'avoir tenu des propos que la pensée unique ne peut tolérer. Désormais, Brice Hortefeux sait ce qu'est être le cerf dans une chasse à courre.

Philippe DAVID






Publié dans vudedroite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pino 13/09/2009 19:43

La gauche morale n'a même plus le sens de l'humour. L'Express vient de me censurer pour avoir posté le commentaire suivant:"Les socialistes, quand il y en a qu'un ça va.C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes !" Bonjour,
Votre message a été modéré.Merci d'éviter les insultes sur notre site.
Bien à vous, 
Eric MettoutRédacteur en chefLEXPRESS.fr01 75 55 14 66emettout@lexpress.fr 
Article : La gauche réclame la démission d'Hortefeux"Les socialistes, quand il y en a qu'un ça va.C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes !"

Hyarion 13/09/2009 12:58

Tout cela n'est pas grave, Philippe... Après tout, ce n'est que de la politique...Comme je l'ai écrit en réponse à ton commentaire sur mon blog, certains commentateurs de ton blog semblent simplement souvent se laisser aller à un certain manichéisme simpliste, sous prétexte qu'ils n'aiment pas tout ce qui ressemble de près ou de loin à la gauche. C'est leur droit, mais, dès lors, c'est aussi mon droit que de leur rappeler que, encore une fois, les préjugés et les certitudes n'ont jamais permis de comprendre le monde comme il va...Et comme je l'ai également écrit, en ce moment, j'avoue que j'en ai un peu ras le bol de ce simplisme pratiqué par tout le monde, de toutes ces certitudes, et de tous ces préjugés qui, de droite à gauche, empêchent de penser...Après, encore une fois, je ne suis pas là pour défendre qui que ce soit, et les propos des politiciens et de ceux qui leur tournent autour n'engagent qu'eux, qu'ils soient de gauche ou de droite. Personnellement, je suis, comme toi, un électron libre, même si nous ne sommes pas du même bord politique... Et s'il est toujours possible de critiquer ce que j'écris moi-même sur mon blog, il suffit simplement de ne pas céder (comme j'essaie modestement de le faire en intervenant parfois sur d'autres blogs) à ce simplisme sans nuances et plein de préjugés que je rencontre trop souvent sur Internet, notamment dans le cadre de discussions politiques... Du reste, en ce qui me concerne, même s'il est de notoriété publique que je n'aime pas Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa, je ne suis pas pour autant un anti-sarkozyste primaire, et tu le sais très bien... ;-)Bonne fin de semaine à toi,Amicalement, :-)Hyarion.

Philippe DAVID 13/09/2009 12:14

Le problème est que la gauche donne des leçons à la planète entière depuis des décennies alors qu'elle ferait bien de balayer devant sa porte. Quant à l'indignation séléctive je cite les cas Valls et Mitterrand mais j'en ai des dizaines d'autres sous le bras (désolé Hyarion mes articles sont beaucoup plus courts que les tiens c'est pour cela que je ne les cite pas tous)! ;.)

Hyarion 13/09/2009 11:34

Bravo pour cette réplique. Elle est tout-à-fait à l'image du regard sans nuance déjà constaté hier. Et en plus, on croit me connaître à se permettant de mettre mes arguments dans une petite boîte à préjugés toute faite, à grands coups d'amalgames, afin de pouvoir gentiment continuer à voir midi à sa porte, le tout à l'aune d'une actualité politique assez misérable et pourtant appréhendée sans la moindre commencement de début d'analyse critique... C'est beau, les certitudes.Devant tant de superficialité, de simplisme, de vide même, j'avoue me sentir un peu démuni. Que faire ? Pas grand-chose en vérité... Les préjugés et les certitudes n'ont jamais permis de comprendre le monde comme il va... mais, hélas, ils ont la vie dure... Alors, tant pis...Hyarion... qui n'est pas là pour défendre qui que ce soit, mais qui ne supporte pas le simplisme, l'hypocrisie, la méchanceté... et la bêtise qui va avec...

crasnier patrick 13/09/2009 08:52

J'aime bien le commentaire de Hyarion, il est bien en phase avec ce qui se passe. Les gens de gauche ne sont pas sectaire et pour en donner la preuve ils insultent Frederic Miterrand à la fête de l'humanité. Nous sommes en prise directe avec les argument de Hyarion.