DE LA ROCHELLE A LA LUNE

Publié le par Philippe DAVID

DE LA ROCHELLE A LA LUNE

Pardonnez moi de ne plus trop alimenter le blog (pour ne pas dire de ne plus l'alimenter du tout) mais beaucoup de travail accompagné d'un léger - gros?- manque d'inspiration ont fait que "vu de droite" est en friche depuis plusieurs mois.

Cependant, je me devais de réagir aux informations qui se suivaient hier sur toutes les chaines de radio et de télévision avec, en plat de résistance,  la commémoration des 40 ans des premiers pas de l'homme sur la lune.

Aventure grandiose en effet lorsque Kennedy, en pleine guerre froide et en pleine guerre pour la conquête de l'espace avec les soviétiques, promettait la lune (au sens propre du terme) aux américains. La promesse était tenue moins de 10 ans plus tard lorsque les hommes d'Appolo XI mirent le pied pour la première fois sur notre satellite il y a 40 ans aujourd'hui.

Merveilleuse aventure en effet, plus motivée par le désir de supériorité d'un géant sur l'autre pour la conquête de l'espace que pour l'intérêt réel de la conquête de la lune. Des milliards dépensés (en période d'expansion économique il est vrai) pour poser le pied sur une planète vide, sans air, sans atmosphère et sans perspective d'en tirer un quelconque profit si ce n'est du prestige (qui, il est vrai, n'a pas de prix).

Bravo encore aux américains d'avoir réalisé cet exploit qui nous fait encore rêver 40 ans après.

Et, pour revenir aux actualités d'hier au soir, le sujet qui suivait dans l'ensemble des médias était les guerres intestines au Parti Socialiste qui compliquent l'organisation de l'université d'été de La Rochelle (morne plaine)...

Une idée m'a donc parcouru l'esprit alors que Edwin Aldrin vantait les mérites du tourisme de l'espace à la Maison Blanche: Et si on organisait la prochaine université d'été du PS sur la lune?

Un parti sans air, sans vie, sans atmosphère respirable. Un désert lunaire en ce qui concerne les idées et le programme. Des cratères formés par les chutes de météorites un peu partout à l'image des anathèmes que les éléphants se balancent au visage. Un vide sidéral et tout autour que la pénombre. Notre satellite est vraiment à l'image du PS...

De La Rochelle à la lune...Jules Verne aurait dû y penser...

Philippe DAVID



Publié dans vudedroite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article