THANK YOU VERY MUCH MR PRESIDENT

Publié le par Philippe DAVID

THANK YOU VERY MUCH MR PRESIDENT

"Je sais que mes objectifs ne vont pas plaire aux groupements d'intérêts privés et aux lobbyistes qui étaient aux affaires jusqu'à maintenant. Je sais qu'ils sont prêts à me faire la guerre. Je veux leur dire ceci: Je le suis aussi! Le système actuel marche peut-être pour les riches et les puissants qui font la loi depuis trop longtemps à Washington. Mais pas pour moi. Je travaille pour le peuple américain."

Cette phrase prononcée par Barack Obama m'a touché au coeur en l'écoutant dans le "zapping" de Canal Plus comme elle a touché mon collègue avec qui je déjeunais.

Enfin une phrase de Politique -avec un grand P- qui change les américains des phrases vides de Bush comme "de plus en plus de nos importations viennent de l'étranger" et qui me fait moi aussi rêver.

Rêver qu'à la place de "Washington" et de "peuple américain", un homme ou une femme politique français mettent "Paris" et "peuple français", "Paris" pouvant être bien entendu remplacé par "Bruxelles"où, comme à Washington, les lobbyistes de tout poil s'en donnent à coeur joie pour défendre les intérêts d'un petit nombre de riches et de puissants au détriment de l'immense majorité des gens et de l'intérêt général.

Ces mots marqueront, je l'espère, le retour du politique sur le devant de la scène alors que le chômage explose outre-atlantique (651000 chômeurs de plus en un mois) et que des géants de l'industrie comme General Motors sont au bord de la banqueroute tandis que des banquiers et des assureurs qui n'ont survécu à leurs délires que grâce aux efforts du contribuable américain ont pu sans vergogne se verser des primes, des bonus, des dividendes et des stock-options avec l'argent des autres. Parmi ces "intérêts privées", ces "lobbyistes", ces "riches" et ces "puissants" se trouvent les membres de la Mafia de Wall street qui crût bon de se verser avec l'argent du "peuple américain" 18,4 milliards de dollars de primes fin 2008, scandalisant à juste titre l'opinion américaine.

J'aimerais entendre des phrases de ce niveau sortir de la bouches des personnages politiques français mais, entre les "raffarinades" d'un côté et les "ségolinades" de l'autre, il n'y a pas grand chose à attendre.

Les paroles de Barack Obama représentent enfin un message d'espoir.

Thank you very much Mr President.

Philippe DAVID


Publié dans vudedroite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

phild 13/03/2009 00:59

Merci Philippe pour cet article. Aujourd'hui, Maddox a été incarcéré et le restera au terme de son procès pour de longues années. Les USA savent punir les responsables de tels actes criminels comme il se doit, quelque soit leur nom. Pour ce qui est de la France, nous en sommes toujours au stade des intentions politiques, loin de la volonté politique et à des années lumière d'actes politiques majeurs portant le nom, par exemple, de "réformes fondamentales"...

crasyone 10/03/2009 18:38

chapeau bas, mister OBAMAet bise à toi philippe !

Militant 08/03/2009 16:46

En France, en Europe, où sont passés les politiques,les vrais ceux qui auraient la stature d'un chef d'état ! Peut-être que Nicolas Sarkozy est le moins mauvais, c'est dire comment je trouve les autres...!Enfin des échéances électorales pointent à l'horizon, les régionnales, mais où en est la réforme des régions ? J'aimerais connaitre la position du chef de l'état et de sa majorité !Les Européennes suivront, nous avons gané par le NON un référendum en 2005, personne n'en a tenu compte, Sarkozy nous à roulé dans la farine, avant de brader notre reste d'indépendance pour faire de la figuration dans l'OTAN !L'outre mer est en pleine mafiosition par les syndicats qui pratiquent les menaces physiques et d'expulsion, bref la république et les lois sont battues en brèche, par des voyous qui rêvent de républiques bananières ! Haîti est leur modèle !

Christie 07/03/2009 17:29

On pourrait reparler du rève américain.. ça fait du bine d'entendre ce type de discours, je suis d'accord avec toi..Même si à l'occasion de certaines RDB, je frise avec l'antifasciste américain, pardon , l'antifasciste radical waouh, si je malange tout, alors...Bises et à bientôt..

crasnier patrick 07/03/2009 08:23

Bravo Obama, tout le monde l'attendait là, mais attention, aux états unis les présidents qui dérangent se font tuer, il doit se protéger car cela pourrait bien lui arriver.Quand à la France RAS rien à l'horizon et si nous pensons Europe, personne non plus pour relever le gant.