BON PROPHETE DE MAUVAIS AUGURE...

Publié le par Philippe DAVID

BON PROPHETE DE MAUVAIS AUGURE...

Le contrat des avions ravitailleurs de l'US Air Force qu'avait gagné Airbus contre Boeing au printemps dernier a été définitivement annulé hier.

Robert Gates, le secrétaire à la défense, a justifié cette annulation au motif que "ce contrat est trop sensible et trop complexe" et que "le climat est trop chargé" en raison des élections à venir. Le nouvel appel d'offres sera donc fait en 2009, après l'intronisation du nouveau président à la maison blanche qui aura lieu durant la seconde quinzaine de janvier.

Le motif évoqué par las américains est un faux motif destiné à cacher un protectionnisme exacerbé dans ce pays qui pourtant prône le libre échange à la planète entière. Mais le libre échange pour les gouvernements américains est comme l'abstinence dans la famille Palin: vanté dans les discours et obligatoire pour les autres, piétiné dans la réalité et facultatif pour soi-même!

Le motif réel du report du contrat à 2009 est que Boeing est incapable de fournir une offre compétitive avec son 767 modifié et que la version militarisée du 777 ne sera prête que dans 6 mois. Les américains n'achetant qu'américain, surtout en matière de défense, voilà le motif inavouable de cette annulation. Le contrat sera donc accordé à Boeing en 2009 alors qu'Airbus l'avait gagné loyalement en 2008.

J'avais prédit cela le jour même de la signature du contrat comme vous pourrez le voir en relisant mon article du 9 juillet dernier appelé "comme un avion sans ailes".

Au risque de paraître pédant, j'ai été une fois de plus bon prophête de mauvais augure. Malheureusement.

Philippe DAVID

Publié dans vudedroite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M. 13/09/2008 10:40

Ce qui est dommage c'est qu'on est trop cons pour riposter.Boycotter les produits américains, les Mac Cornic et Macdodo, serait pas mal aussi !

Monsieur Poireau 12/09/2008 12:03

Comme quoi les libéraux sont toujours d'accord pour libéraliser le voisin mais pas chez eux. Tu parles de donneurs de leçons !!!:-))

Fab 12/09/2008 11:02

Les américains restent quand même plus libéraux, plus libre-échangistes que nous ! Ils ont au moins fait mine de choisir Airbus. Ils se sont rétractés une fois qu'ils ont réalisé leur erreur, mais au moins ils avaient l'intention de mettre vraiment Boeing en concurrence. Le jour où la France projètera de construire une centrale nucléaire WestingHouse ou d'acheter un Boeing (un seul !) on pourra comparer. On est tous libre-échangistes quand ça nous arrange, et protectionnistes itou. Ok les américains donnent facilement la leçon. Beaucoup de peuples peuvent s'en moquer, mais pas les donneurs de leçons en chef, j'ai nommé les français !De toute façon la France, qui déjà n'exporte plus grand chose, ne va bientôt plus rien exporter du tout... Tout ça sera de l'histoire ancienne !

J.D.Delaire 12/09/2008 00:21

Quand on invoque le protexionisme en France et en Europe, les politiques de tous poils, surtout de la droite Sarkoziste, crient au scandale ! Nos amis atlantistes feraient bien de se regrouper en chorale pour hurler la trahison américaine ! Face aux USA, il n'y a que le rapport de force qui compte ! De Gaule l'avait compris, Michel Jobert aussi !Vous ne respectez votre contrat messieurs les yankees, nous non plus ! On se retire d'Afganistan !Je suis couillonné, eh bien, voilà, je fous le camp ! "

 

PRM 11/09/2008 21:09

Le protectionnisme ? Nous sommes parfois naïfs... Si ce contrat (perdu d'avance) sera une claque pour EADS, on pourra retenir la leçon et être moins honteux pour défendre nos entreprises.